Untitled Document
Menu Principal
Accueil
Comparateur
Le pire du Tuning

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Renault> Espace III 2.2 dT: Famille, je vous aime!

Lorsqu'en 1984 Renault et Matra commercialisèrent l'Espace, aucun constructeur ne crut au succès de ce concept. Aujourd'hui, les monospaces constituent une catégorie à part entière et la concurrence au sein de celle-ci est rude ! Bien que l'Espace III ne soit plus commercialisé, il n'en continue pas moins de rencontrer du succès… sur le marché de l'occasion où sa cote est fortement soutenue.

Une ligne fluide et élégante. Esthétiquement l'Espace III semble resister à l'epreuve du temps.

Esthétiquement, l'Espace III présente des lignes élégantes et dynamiques qui sont toujours d'actualité. On citera au passage les très jolies barres de toit qui, lorsqu'elles sont inutilisées, font office d'aileron arrière; ou encore les rétroviseurs qui intègrent deux petites prises pour l'aération de l'habitacle. Sans conteste, l'Espace III séduira ceux que les lignes (ou le prix) de … l'Espace IV rebuteront!

Une fois à l'intérieur, on est tous de suite frappé par la sensation d'espace que dégage l'habitacle.
L'Espace III, comme tout les véhicules mono-volume, propose une position de conduite surélevée qui séduira bon nombre de conducteurs. La planche de bord de type monobloc présente un "design" beaucoup plus discutable que les lignes extérieures de cette 3° génération d'Espace ! L'absence de console centrale qui laisse place à une vaste boite à gant, peut choquer certains "traditionalistes" tout comme l'autoradio camouflé (à ce propos, privilégiez à tout prix un modèle muni de la télécommande au volant), l'instrumentation regroupée au centre mais qui en contrepartie est consultable par tous les passagers. On regrettera néanmoins que cette instrumentation se soit dispensée de compte-tours, chose inadmissible à ce niveau de prix !
Néanmoins, l'ergonomie ne souffre aucune critique. Les principales fonctions sont aisément accessibles. Tout juste regrettera-t-on que le passage de la 5° vitesse oblige le conducteur à exécuter une "petite gymnastique". Un levier de vitesses disposé sur la console centrale comme sur les 806/807 eut été fortement apprécié.
La finition, quant à elle, s'avère être assez moyenne. Ainsi, si la qualité de l'assemblage s'est améliorée au fur-et-à-mesure de son existence, le choix de certains plastiques déçoit compte tenu du prix élevé de cet Espace 2.2dT. De plus, le tissu qui recouvre la planche de bord a une fâcheuse tendance à s'effilocher avec le temps !

Une planche de bord au design déroutant qui s'accompagne malheuresemnt d'une finition tout juste moyenne.

Toutefois, l'Espace III se rattrape par l'intelligence de sa conception. Ainsi, l'Espace propose dès le premier niveau de finition un chauffage à réglage séparé droite/gauche et 100 dm3 de rangement à l'intérieur de l'habitacle! En terme de modularité, tous les Espaces ne sont pas logés à la même enseigne ! Bien que la modularité soit bonne dès le premier niveau de finition, le système de glissières proposé en série sur les versions les plus huppées (RXE,RXT et Initiale) rend cette dernière excellente. Beaucoup de monospaces de la production actuelle ne font pas mieux que l'Espace III dans ce domaine!
Enfin, nous signalerons au passage, la pratique vitre arrière qui s'ouvre indépendamment du coffre (là encore en série sur les versions haut de gamme), ce qui a l'avantage de permettre de ranger des petits objets sans avoir à ouvrir le coffre.
L'Espace III proposé en série avec 5 places pouvait recevoir deux sièges supplémentaires en option, auquel cas le coffre passe de 680 dm3 à 225 dm3! Pour les familles envisageant l'achat d'un Espace III en 7 places, on ne peut que leur recommander l'acquition du grand espace!

Sur route, pendant que les petites têtes blondes vaqueront à leurs occupations, grâce aux tablettes de type aviation, le/(la) conducteur/(conductrice) pourra profiter de l'excellente visibilité et de la très bonne tenue de route offerte par cet Espace. Les routes sinueuses ne font pas peur à cette 3° génération d'Espace tant le châssis s'avère équilibré. Relativement agile, malgré un haut centre de gravité et un poids de 1733 kg, l'Espace offre un excellent équilibre routier qu'une infime tendance au roulis ne vient pas ébranler.
Voyager à bord de l'Espace s'avère être un vrai régal, d'autant plus que les sièges moëlleux se montrent accueillants et que les suspensions, privilégiant le confort, sont telles que tous les mouvements de caisse sont bien contenus.

Un bilan routier favorable qui permet d'envisager de long parcour routier sans soucis!

Le moteur 2.2 dT est un bloc bien connu puisqu'il a commencé son office sous le capot de la Laguna, puis de la Safrane restylée.
Si dans un premier temps ce bloc développait 115 ch et 23.9 mkg de couple à 2000 tr/min, c'est la deuxième évolution de ce moteur qui nous intéresse. Cette évolution du 2.2 dT développe 110 ch mais surtout 25.5 mkg de couple à 2000 tr/min! Ce bloc ainsi revu propose une consommation assez basse malgré l'absence d'injection directe. D'ailleurs cette consommation a été revue à la baisse par rapport à la version 115 ch, tandis que les performances sont à la hausse surtout en relance, malgré la perte de 5 ch !
Grâce à son bon étagement de boîte, l'Espace III 2.2 dT offre des accélérations très correctes et des reprises supérieures à ceux de la Laguna 2.2 dT! Ce moteur, bien que dépourvu d'injection directe, n'a donc rien à envier aux Tdi et autres HDI/JTD, d'autant plus que contrairement aux Tdi (qui équipent les Sharan, Alhambra et Galaxy), le 2.2 dT se montre plutôt silencieux. Au delà de ses performances, ce 2.2 dT étonne par sa souplesse et sa disponibilité. En outre, ce moteur se montre très fiable et à ce jour aucun problème sérieux n'est encore à signaler.
Toutefois, il conviendra de veiller à l'état des suspensions qui nécessitent de fréquents réglages sous peine de voir les pneus s'user prématurément. En outre, ces mêmes suspensions ont une fâcheuse tendance à s'user, elles aussi prématurément, en cas d'utilisation intensive en charge.

Le bilan de cette Renault Espace 2.2 dT est globalement favorable. Considérée comme une référence de sa catégorie tout au long de sa carrière, l'Espace III 2.2 dT a aussi fort logiquement connu le succès. Toutefois malgré un équipement décent (qui s'est bonifié avec le temps), l'Espace III était cher et cette tendance est toujours vérifiée sur le marché de l'occasion. En effet, l'Espace III 2.2 dT- malgré la sortie de l'Espace IV- demeure assez chère à l'achat, tant la demande sur le marché de l'occasion est forte. Toutefois des affaires restent à faire! D'autant plus qu'avant la sortie de l'Espace IV, l'Espace III avait troqué son 2.2 dT pour un 2.2 dCi...

Fiche technique de la Renault Espace 2.2 dT
Nombre de cylindres: 4 en ligne, 12 soupapes
Cylindrée; 2188 cm3
Puissance fiscale: 7ch
Puissance maxi: 110 Ch à 4300tr/min
Couple Maxi: 25.5mkg à 2000 tr/min
Suralimentation/Alimentation : Turbo/Gazole
Vitesse: 171 km/h
0 à 100 km/h: 13s4
1000 m D.A: 35s

reprise 80 à 120 km/h:
- 4°: 11s2
- 5°: 14s3

Consommation moyenne: 9,7 litres
Poids: 1720 kg
Pneumatiques: 205/65 R15
Transmition: aux roues avants
Boîte: Manuelle à 5 rapports

Prix: Neuf à l'époque à partir de 29194 € (191500 F)

Hatem Ben Ayed alias Ramses2
(reproduction interdite)
11/05/03

Toutes reproductions - même partielle - est strictement interdite sans ma préalable autorisation

Untitled Document Vous êtes 4 connectés sur lagalaxie.com