Tétra Diamant - Moenkhausia pittieri
Diamant des eaux
 
 

bélontiidés

callichthyidés

characidés

cichlidés

cyprinidés

cyprinodontidés

nandidés

poeciliidés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Characidés peu connu, le Tétra Diamant vaut pourtant largement le détour ! Cette désaffection s'explique en grande partie par l'aspect terne des juvéniles vendus par les détaillants aquariophiles, le Tétra Diamant ne révélant sa splendeur qu'une fois adulte.

La femelle en arrière plan est plus terne que le mâle

Origine :
Le Tétra Diamant vient des eaux Vénézueliennes et principalement du lac Valencia.

Taille :
Le Tétra Diamant peut atteindre la taille de 6 cm.

Eau :
Les exigences du Tétra Diamant sont assez proches de celle du Néon (Paracheirodon innesi). Afin de réussir la reproduction de cette espèce, une filtration sur tourbe est par ailleurs fortement conseillée.


Eau douce à mi-dure
PH : 6 - 7, reproduction 6,8
TH : 8 - 21°f, reproduction de 4 à 7°f
Température : 22 - 29°C

le nom Diamant vient de l'aspect brillant de leurs écailles

Description :
Au-delà de sa longueur respectable, la hauteur de ce characidées en fait un poisson relativement imposant pour cette famille.

La coloration générale du corps est bleue-gris ou violet et comporte chez les mâles adultes des reflets bleutés qui lui ont valu le nom de Tétra Diamant en référence à l'aspect opaque et brillant de ces écailles. En revanche, les femelles et les jeunes sont beaucoup plus terne. Les mâles disposent aussi de belles nageoires développées, qui reprennent la coloration générale du corps, exception faites de la fameuse nageoire adipeuse qui demeure transparente. La dorsale en forme de faucille et la ventrale comportent parfois un liseré blanc.
Sociable et grégaire, le Tétra Diamant doit être maintenu en banc composé de 10 individus au minimum. Le banc est conduit par le mâle dominant.
Ils occupent alors la zone du milieu inférieur. Bons nageurs, ils ont besoin d'un important espace de nage, mais leur bac devra être bien planté afin de leur assurer de nombreuses cachettes, le Tétra Diamant étant de nature un peu craintif.

La reproduction s'effectue dans les mêmes conditions que pour le Néon. L'eau sera filtrée sur tourbe et le TH devra être compris entre 4 et 7°f. Les reproducteurs devront être mis dans un bac planté, les Tétra Diamant dispersant et dévorant leurs œufs. La ponte s'effectue au petit matin. Le mâle fait la cour à sa femelle et la presse de pondre ses œufs qu'il féconde aussitôt.

Une fois la ponte terminée, les parents devront être retirés et le bac obscurcit afin d'éviter tout risque de pourriture. Dans une eau à 27°C, l'éclosion intervient à l'issue d'un délais de 18h et la nage libre survient 4-5 jours plus tard.

Comme les plus beaux joyaux, le Tétra diamant brille de 1000 feux.

Les alevins étant minuscules, il faudra d'abord les nourrir avec du plancton, puis des artémias et des infusoires. Une fois adulte, l'alimentation ne pose guère de soucis, puisque le Tétra Diamant est omnivore (avec une tendance insectivore). Il faudra tout de même veiller à leur apporter un complément végétal afin éviter qu'ils ne s'attaquent aux plantes.

Facile à élever pour peu que l'on respecte ces exigences en eau, le Tétra Diamant est un poisson grégaire et paisible qui pourrait se marier à merveille à des discus turquoises ou contraster joyeusement avec le rouge-brun des discus blood pigeons.

 

H.Ben Ayed alias Ramses2

(reproduction interdite)

18/11/2004

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

































































   
retour à la page d'accueil
 
   
aller sur le forum Aquariolo
 

 

Untitled Document Vous êtes 5 connectés sur lagalaxie.com