bélontiidae

callichthyidés

characidés

cichlidés

cyprinidés

cyprinodontidés

nandidés

poeciliidés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pourriture des nageoires (ou Nécrose des Nageoires)
Flavobacterium columnare (ou Flexibacter) et Pseudomonas fluorescens

La pourriture des nageoires est l'une des maladies les plus répandues en aquariophilie. Sous ce terme générique se cache une multitude d'attaques bactériologiques qui affectent les nageoires et qui présentent des effets similaires.

Description :
Les poissons touchés par cette maladie se reconnaissent à leurs nageoires endommagées. Dans les stades peu avancés de la maladie, le bord des nageoires comporte un voile blanchâtre. Lorsque les poissons sont plus sévèrement touchés, leurs nageoires finissent par se rigidifier ou plus généralement par s'effilocher et se désagréger. Les poissons finissent par perdre leurs nageoires et les bactéries attaquent leurs tissus internes. Les poissons sont alors condamnés à mourir.

Les poissons ayant des nageoires voilées sont particulièrement sensibles à cette maladie qui attaque plus volontiers les nageoires caudales, dorsales mais aussi les pectorales et anales.

Les bactéries Flavobacterium columnare et Pseudomonas fluorescens sont les principaux responsables de cette infection qui se déclare dans des cas bien déterminés.
La pourriture des nageoires frappe prioritairement des poissons qui sont dans un état de stress ou qui sont affaiblis par une blessure et/ou de mauvaises conditions de maintenance.
Dans un bac équilibré et rigoureusement entretenu, la pourriture des nageoires a peu de chance de se déclarer. La maladie peut toutefois s'y contracter suite à l'introduction de nouveaux individus en apparence sains. A ce titre, l'observation d'une période de quarantaine, afin de vous assurer de la bonne santé de vos nouveaux pensionnaires, est vivement recommandée avant de les introduire de dans votre bac.

Traitement :
Préalablement à tout traitement, il convient d'identifier les causes de la maladie. Dans la majorité des cas, elle sont liées à une mauvaise hygiène du bac, un stress ou une surpopulation. Dans un premier temps, il convient d'effectuer un changement d'eau partiel, d'entretenir le bac plus fréquemment et de veiller à ne pas suralimenter les poissons afin de ne pas polluer inutilement l'eau.

Il est aussi judicieux d'augmenter la température de quelques degrés afin d'accélérer le cycle de vie des agents pathogènes et de provoquer une réaction du système immunitaire. Cela permettra aussi aux médicaments d'agir plus vite, lorsqu'une simple amélioration des conditions de maintenances ne suffit pas à enrayer la maladie.

La voie médicamenteuse doit être utilisée impérativement avant que les muscles ne soient touchés. Une fois ce cap fatidique passé, les poissons sont inexorablement condamnés à mourir.
Traditionnellement, des bains de Vert de Malachite, voir de Sulfate de Cuivre étaient recommandés. Toutefois, les médicaments du commerce ont démontré leur efficacité à condition de faire le bon choix. Nous vous conseillons de fuir " les potions magiques " à large spectre au profit de remèdes plus ciblés (Sera baktopur,…). A ce titre, l'usage d'antibiotiques est à proscrire afin de ne pas affaiblir le système de défense de vos pensionnaires et de leurs descendants.

Le traitement doit être poursuivit jusqu'au rétablissement complet des poissons. Il convient d'utiliser ces anti-bactériens à bon escient dans la mesure où ils tuent la colonie bactérienne permettant de maintenir l'équilibre biologique du bac. Un simple changement d'eau peu suffire à remédier à cette maladie, 'à condition de la traiter rapidement (ie au stade du voile blanchâtre).

A la fin du traitement, il est possible de filtrer sur charbon actif afin de décolorer l'eau, mais il vivement recommandé de réaliser un changement d'eau partiel.

Avec la maladie des points blancs, la nécrose des nageoires est une des maladies les plus fréquemment rencontrées en aquarium et se soigne aisément. Les anti-bactériens permettant de soigner cette maladie doivent être utilisés à bon escient afin de ne pas déséquilibrer l'aquarium. Dans la mesure du possible, il est même souhaitable de soigner les poissons malades dans un aquarium hôpital.

H.Ben Ayed alias Ramses2

1/11/2006

(reproduction interdite).



LES AUTRES MALADIES








 

 

 

 

 

 

 




















































     
     

Untitled Document Vous êtes 6 connectés sur lagalaxie.com