Apistogramma Borelli
A découvrir d'urgence
 
 

bélontidéS

callichthyidés

characidés

cichlidés

cyprinidés

cyprinodontidés

nandidés

poeciliidés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S'il est moins connu que le Papillochomis ramirezi, l'Apistogramma borelli se rencontre tout de même assez souvent dans le commerce. Plus robuste et moins délicat à maintenir, ce joli poisson est idéal pour se lancer dans l'élevage des cichlidés nain.

Origine :
L'Apistogramma borelli provient essentiellement du Brésil et du Paraguay. Néanmoins, il se rencontre aussi dans le Nord de l'Argentine. La coloration des spécimens varie selon la provenance.

Taille :
Les mâles sont plus grands que les femelles. Ils peuvent atteindre 8 cm tandis que leurs compagnes dépassent rarement les 5 cm.

Eau :
L'Apistogramma borelli est moins exigent que les autres espèces de cichlidés nains quant aux paramètres de l'eau. Si cela rend son maintient plus aisé, il est toutefois déconseillé de le maintenir durablement sur l'une des valeurs extrêmes ci dessous.

Eau douce
Température : 23-30°C ; 27°C pour la reproduction
PH : 5,5-7 ; 6,5 pour la reproduction
TH : 2-15°

Description :
L'Apistogramma borelli est un poisson au corps fusiforme. Sa coloration varie du bleu électrique au jaune selon sa provenance. Le corps comporte également une raie noire qui part de la région caudale et s'estompe progressivement au niveau de l'abdomen. Les mâles sont plus grands que les femelles et disposent de nageoires pelviennes et dorsales effilés et plus développés. Ces derniers ont également des tâches rouges sur les opercules. La nageoire caudale est généralement ronde et de couleur jaune tandis que les pectorales demeurent transparentes.

L'Apistogramma borelli est un poisson plutôt craintif qui affectionne les bacs bien plantés. Son comportement social est relativement bon avec les autres espèces. Il est cependant déconseillé de l'associer avec d'autres cichlidés nains, l'Apistogramma borelli étant territorial. Afin de permettre à ce poisson de s'épanouir, il faudra tabler sur un volume de 60 litres par couple. Toutefois, il est possible de constituer un harem dans un bac de 100l.

S'il est peu délicat à alimenter et à maintenir, il conviendra de varier son alimentation et de surveiller les paramètres de l'eau afin de réussir sa reproduction. Ce pondeur sur substrat caché affectionne déposer ses œufs (jusqu'à 70) dans une cavité rocheuse ou sur le revers d'une racine. Une demi noix de coco retournée peut également faire l'affaire. Selon la température, l'éclosion des œufs intervient entre 2 et 4 jours après la ponte. Il faut compter 4 à 5 jours supplémentaires avant la nage libre. Il n'est pas rare qu'un couple dévore sa première ponte.

Les deux parents s'occupent des jeunes. Le mâle doit surveiller le territoire tandis que la femelle se charge des alevins qu'il conviendra de nourrir avec des infusoires dès la nage libre. Toutefois, dans un bac de reproduction, il n'est pas rare de voir le mâle essayer de garder les jeunes. Ce comportement rend la femelle très agressive à l'égard de son compagnon. Dans des cas extrêmes, la femelle peut tuer le mâle si celui-ci persiste à empiéter sur ses attributions.

Relativement robuste et assez aisé à maintenir, cette espèce, qui peut vire 3 ans, est idéale afin de se faire une première expérience dans la reproduction des cichlides nains. A découvrir d'urgence !


Hatem Ben Ayed alias Ramses 2

09/05/2010

Photos 1 et 2 appartenant à Bud (B. Gadenne)

(reproduction interdite)




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 











































































   
retour à la page d'accueil
 
   
aller sur le forum Aquariolo
 

Untitled Document Vous êtes 3 connectés sur lagalaxie.com